Pendant 5 jours, 4 étudiants d’HETIC : Arnaud ALLOUIS, Léo LE BRAS, Charles MANGWA et Ulysse TALLEPIED, se sont rendus à Vienne pour participer à la première édition de la ReasonConf.


Une technologie émergente

Cette conférence avait pour ambition de mettre en avant en avant les récents travaux de Facebook concernant le nouveau et prometteur langage de programmation : ReasonML. Des personnes venant du monde entier, de l’Australie en passant par les États-Unis ou encore Paris, se sont retrouvées à Vienne pour échanger autour de cette technologie et des nouveaux défis qu’elle souhaite amener :

Le langage de programmation ReasonML est né d’un constat simple : un très grand nombre d’entreprises utilisent aujourd’hui JavaScript pour développer des applications aussi bien web que mobiles.

reasonconf 2018 hetic

Malheureusement, le langage JavaScript ne répond pas aux nouveaux défis des applications modernes : des interfaces utilisateurs toujours plus complexes, une manipulation de la donnée de plus en plus ardue, etc. Les ingénieurs et chercheurs de Facebook ont donc réfléchi pendant plusieurs mois à des solutions pour pallier ces problèmes. C’est ainsi qu’est né ReasonML : un nouveau langage présenté au public comme une évolution du JavaScript. Il propose de meilleures performances, une meilleure developer experience, ainsi qu’un code plus sûr réduisant drastiquement le nombre de bugs rencontrés dans les applications créées avec.

Cheng Lou, lead developer de la plateforme Facebook messenger.com, a ainsi expliqué lors de la conférence qu’il était habitué à observer au minimum un bug par jour sur Messenger. Depuis l’introduction de ReasonML dans la codebase de Messenger, ce chiffre est descendu à 20 bugs sur 18 mois ! Cela démontre parfaitement la puissance de ce langage qui garantit une impressionnante robustesse pour assurer la mise à disposition d’outil comme messenger.com à plus d’un milliard d’individus sur Terre.


Le « Coding dojo »

La conférence s’est déroulée sur 3 jours en tout et pour tout. La première journée était organisé un workshop pour permettre à chacun d’appréhender les bases de ReasonML.

reasonconf 2018 hetic reasonconf 2018 hetic

Des ingénieurs de Facebook, Google ou encore de Khan Academy étaient présents pour introduire ce langage et accompagner les participants. L’enseignement était basé sur une méthode pédagogique assez intéressante : le coding dojo. Le principe est de faire apprendre une technologie de façon collective et en pair programming. Tout le monde pouvait donc s’entraider lors de cette phase d’apprentissage et bénéficier des forces et faiblesses de chacun, venir questionner les experts enfin d’arriver au résultat escompté : la création d’un mini application en ReasonReact en seulement quelques heures de travail.


reasonconf 2018 hetic reasonconf 2018 hetic

Arnaud, étudiant en 5e année, a particulièrement apprécié ce format pédagogique . Il lui semble parfaitement adapté à l’apprentissage d’un langage : « J’espère grandement que HETIC va s’inspirer de cette méthode. En à peine quelques heures, on a appris à maîtriser un langage qui nous était jusqu’alors inconnu … c’est génial ! ».


S’inspirer et échanger

Le lendemain, le workshop a laissé la place à des conférences. Les leads developers de chez Accenture, Google ou encore Facebook étaient présents pour exposer leurs récents travaux basés sur ReasonML. Ils y ont exposé leur vision respective concernant le futur du langage.

Plusieurs entreprises ont expliqué les défis auxquels ils faisaient face pour intégrer ReasonML dans leurs équipes techniques, les nouvelles forces et opportunités de ce dérivé des langages ML ou encore leurs feedbacks quant à son intégration dans des codebases existantes.

« HETIC nous accompagne dans notre volonté d’anticiper l’apprentissage de technologies nouvelles pour monter en compétence et nous rendre ainsi prêts à répondre aux enjeux du marché de demain. C’est une réelle opportunité en tant qu’étudiant. » souligne Léo, étudiant en 4e année.Bien que l’aspect technique du langage Reason ML était un sujet central des conférences, plusieurs speakers ont également évoqué les enjeux humains et sociaux du monde de la tech. Le constat était simple : les communautés de développeurs sont essentiellement composées d’hommes blancs. Les femmes y sont quasiment absentes, tout comme les personnes de couleur ou les autres différentes minorités. L’enjeu de ces quelques talks était de proposer des réponses aux défis que représentent la création de la nouvelle communauté comme celle de ReasonML : comment faire de cet espace un lieu ouvert et accessible au plus grand nombre ?


Les Héticiens ont fait part de leur expérience

Des lightings talks étaient ensuite organisés le dimanche matin. C’était l’occasion d’y d’approfondir des pans plus spécifiques du langage. Charles, également étudiant à HETIC, y a présenté son retour d’expérience sur ReasonML et son intégration dans la communauté. Il relate avec grand enthousiasme son talk : « J’ai présenté mes récentes contributions à la communauté ReasonML et également exposé mon point de vue personnel sur les problématiques de la diversité dans le monde de la tech. C’était une expérience très enrichissante et cela m’a permis de me rapprocher encore plus des personnes présentes à la conférence. ».

Une fois la journée terminée, tous les participants aux conférences se sont réunis dans le centre historique de Vienne autour de savoureuses bières viennoises. Ils ont échangé sur des prochains enjeux de ce langage. « Tout le monde était très sympa et accessible, même les grandes têtes pensantes de Facebook et Google. C’était extrêmement enrichissant d’échanger avec eux. » explique Ulysse, étudiant en 4e année.


L’avenir de ReasonML

L’évènement se déroulant sur 3 jours complets, les étudiants ont disposé de quelques heures pour visiter la ville de Vienne. C’était l’occasion de découvrir les célèbres tableaux de Gustav Klimt, la culture gastronomique avec les fameux apfelstrudel ou encore la magnifique et imposante architecture datant de l’ancien Empire Austro-Hongrois.

reasonconf 2018 hetic reasonconf 2018 hetic

Pour leur retour, les étudiants ont pris l’avion au côté des speakers qui partaient de la ReasonConf pour assister à la ReactEurope (où des étudiants d’HETIC étaient également présents).

Pendant le vol s’est posée la question de la pérennité de cette technologie sur le long terme :Les équipes d’ingénieurs de Facebook ont déjà réussi à révolutionner la façon dont les développeurs et designers créent les interfaces homme-machine par l’intermédiaire de React.js, React Native ou encore GraphQL. Il a fallu plusieurs années pour que ces technos fassent leur preuve et fassent leur renommée auprès des entreprises. Il en sera de même pour ReasonML qui mettra sans doute du temps avant de s’implanter. En effet, intégrer un nouveau langage de programmation dans des structures déjà existantes n’est pas une mince affaire.


reasonconf 2018 hetic

La communauté de ReasonML n’en est qu’au stade embryonnaire. Ce sont les premiers membres de la communauté qui seront les garants de son succès. Pour réussir à diffuser la technologie, c’est maintenant au tour de ces 4 étudiants d’HETIC d’organiser des coding dojos pour partager ReasonML au plus grand nombre. Et devinez quoi ?Le premier s’est déroulé à HETIC : https://www.meetup.com/fr-FR/ReasonML-Paris/events/250937574/ !

Un grand merci à Arnaud, Léo, Ulysse et Charles pour la rédaction de cet article ainsi que pour le tournage et le montage de la vidéo.